Que faut-il savoir sur l’impuissance ?

L’impuissance ou dysfonction érectile se traduit par un dysfonctionnement sexuel comme le manque le problème de libido, d’organisme ou d’éjaculation. L’impuissance, c’est aussi lorsque vous n’avez aucun intérêt sexuel, n’arrivez pas à produire ou maintenir une érection, n’atteignez pas une érection assez forte pour faire un rapport sexuel. Les causes peuvent être physiques comme psychologiques.

Qu’est-ce que l’impuissance chez l’homme ?

L’impuissance est l’incapacité totale ou partielle d’obtenir ou de conserver une érection suffisamment forte pour faire l’amour, jouir et donner du plaisir à l’autre. Elle touche les hommes à partir de 40 ans et particulièrement les plus de 60 ans. Oui mais, elle peut également concerner les jeunes. L’impuissance est donc favorisée par l’âge, mais également par de nombreuses maladies comme le diabète, l’obésité, l’hypertension et les anomalies lipidiques.
Les différentes maladies qui touchent directement l’organe sexuel de l’homme peuvent aussi causer l’impuissance. Citons entre autres l’hyperlapsie de la prostate, l’hypogonadisme ou perte de fonction des testicules, l’hyperprolactinémie ou la maladie de la thyroïde.
La dysfonction érectile peut être liée à de mauvaises habitudes de vie comme le tabac et le manque d’exercice physique.
L’impuissance peut être également favorisée par des troubles endocriniens et des troubles psychogènes. Elle est causée par tout problème affectant le fonctionnement des vaisseaux sanguins empêchant la concentration du sang dans la verge pendant l’érection.

Comment diagnostiquer une impuissance ?

La consultation commence par un questionnaire pour détecter les troubles de l’érection. Les questions posées sont formulées sur 5 axes définis par l’index international de la fonction érectile ou IIEF-5. Vous pouvez consulter un médecin généraliste ou encore un sexologue pour trouver le traitement adéquat. Quoi qu’il en soit, le traitement doit être fixé en fonction de la cause même du trouble, selon qu’il s’agisse d’un problème ayant une cause organique ou psychogène. Ensuite, il faut évaluer la sévérité du cas en fonction du patient. Puis, le médecin peut effectuer un examen physique de la prostate, de l’organe génital externe et des systèmes endocriniens et vasculaires. Il effectuera également une investigation clinique pour analyser le taux de glucose et de lipides, la concentration de testostérone, le taux de prolactine et les fractions HDL et LDL du cholestérol. Il peut aussi examiner l’hémodynamique du pénis pour vérifier si le problème ne vient pas d’une insuffisance artérielle ou d’un problème d’occlusion veineuse.

Comment traiter l’impuissance ?

Comme vous pouvez le voir ici, il existe une solution à l’impuissance. Mais n’oubliez pas que le traitement à adopter dépend entièrement de la cause révélée de la dysfonction érectile. Concernant les problèmes d’ordre organique, il faut parfois adopter une bonne hygiène de vie et pratiquer un exerce physique régulier pour améliorer l’érection. Si la cause est psychogène, il faut entreprendre une thérapie sur le plan psychologique, sexuel et social. Le médecin peut alors vous recommander des thérapies de couple et prescrire des médicaments pour rétablir les troubles érectiles. Ces médicaments servent à augmenter le flux sanguin vers le pénis lors de l’excitation pour retrouver une érection suffisamment forte. Si les médicaments ne sont pas efficaces, on peut vous prescrire l’utilisation de dispositif comme une pompe à pénis ou des implants péniens pour déclencher de façon mécanique l’érection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *