Hypothyroïdie : symptômes et traitements

On parle d’hypothyroïdie lorsque la glande thyroïde d’une personne a du mal à produire correctement l’hormone chargée de réguler les fonctions corporelles de l’individu. Les hormones produites par cette glande ont aussi pour mission de réguler le rythme cardiaque d’une personne et d’assurer une bonne digestion. En cas d’hypothyroïdie, la personne constate un ralentissement de son métabolisme.

Les symptômes de ce dérèglement du taux d’hormone thyroïdienne

L’hypothyroïdie résulte généralement d’un dérèglement au niveau de la glande thyroïde. Ce problème concerne de nombreuses personnes de tous les âges, mais le plus souvent les personnes âgées, les femmes enceintes et celles en situation de ménopause. Le plus difficile avec l’hypothyroïdie, c’est que les symptômes ne se remarquent que tardivement. Eh oui, l’hypothyroïdie s’installe de manière très progressive chez un individu. Il est de ce fait possible que le diagnostic du problème ne se fait que des années plus tard.

L’hypothyroïdie peut se présenter sous différents symptômes. Voici cependant les signes les plus récurrents. La personne en baisse d’hormone thyroïdienne est victime de fatigue fréquente, particulièrement intense et qui résiste dans le temps. Il est possible que la fatigue s’accompagne d’une baisse de la température corporelle jusqu’à un cas d’hypothermie aggravée. La victime peut aussi prendre du poids sans raison apparente et être victime d’œdème. Malgré cette prise de poids, l’individu n’a pas beaucoup d’appétit. On peut aussi remarquer que les pulsations de son cœur sont en baisse. La baisse d’hormone thyroïdienne peut par ailleurs engendrer un niveau de cholestérol élevé dans le sang, des troubles de la menstruation chez les femmes, des cas de constipation, une inflammation au niveau du cou (goitre), de la rétention d’eau, etc. Ces signes peuvent apparaitre ensemble chez le malade, mais il est également possible qu’on ne constate que certains d’entre eux. Pour en savoir plus sur l’hypothyroïdie, le site https://www.hypothyroidie.eu/ est l’adresse à consulter.

Comment traiter l’hypothyroïdie ?

Il n’est possible de traiter l’hypothyroïdie qu’avec des médicaments. La prise d’hormone thyroïdienne est recommandée pour cela. Si le cas d’hypothyroïdie provoque l’apparition de goitre au niveau du cou de la personne, la chirurgie est conseillée. Pour le traitement avec les hormones, les doses administrées ne sont que substitutives. Le traitement ne doit pas être étalé trop longtemps dans le temps au risque de causer un autre problème, l’hyperthyroïdie. Parmi les médicaments que le médecin peut prescrire, il y a la thyroxine qu’on retrouve dans des comprimés tels que la Levothyrox. D’autres formes peuvent être présentes sur le marché. Cependant, s’il faut reconduire le traitement, il est conseillé de ne prendre que la forme médicamenteuse choisie au début du traitement et la même. C’est-à-dire qu’une personne qui a pris des comprimés sécables ne doit pas changer son traitement pour une injection ou pour des ampoules buvables. Un changement de forme peut provoquer un dérèglement au niveau du métabolisme de l’individu et renforcer le déséquilibre hormonal. Pour ce qui est de la dose idéale, elle ne doit pas dépasser 1.8 microgramme par kilo, et ce par jour. Il est également recommandé de réduire progressivement la dose administrée au patient. L’arrêt brusque du traitement peut causer une rechute chez le patient et augmenter les risques de dérèglement hormonal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *