A quoi sert un collier cervical ?

Le collier cervical est un équipement médical absolument utile dans certaines situations. A quoi sert un collier cervical ? Regardons ce sujet de plus près dans cet article pour en savoir un peu plus.

Quand le collier cervical est utile

Avant toute chose, il s’agit d’un dispositif de santé que l’on connait également sous l’appellation de minerve. Placé autour du cou du patient, il sert à immobiliser les vertèbres cervicales. Ce dispositif peut aussi être utilisé pour atténuer les symptômes de la cervicalgie, il peut même aider à venir à bout de cette pathologie. En général, tout secouriste disposer d’un collier cervical dans son équipement, que ce soit un sapeur-pompier ou un ambulancier. Il empêche la tête de bouger tout en réduisant la douleur en cas d’accident. Ce qui va permettre aux vertèbres de se reposer pendant une certaine période : ceux-ci ne pourront pas se déplacer. On peut dire que le collier cervical atténue les douleurs vives liées à un torticolis, que celui-ci soit d’origine traumatique ou inflammatoire. Il est utilisé, dans ce cas-là pour apaiser les muscles, traiter l’inflammation et offrir plus de confort au patient. Le cou sera ainsi immobilisé et le patient sera épargné des lésions cervicales.
Le collier cervical peut aussi être utilisé pour venir à bout des traumatismes ou des entorses. Voilà pourquoi, il est recommandé aux sportifs pratiquant une discipline à risques (ski, arts martiaux, etc.). Il faut aussi s’en servir chez les victimes d’accident de voiture violent. En ce qui concerne l’entorse cervicale, les douleurs peuvent être insupportables et ressenties au
niveau de l’ensemble du cou, les épaules et le dos, voire même s’étendre jusqu’aux bras. La nuque peut devenir raide et le patient peut présenter des céphalées. Tout cela peut aboutir à une lésion de la moelle épinière et causer la paralysie si la minerve n’est pas portée à temps. Dans certains cas, le collier cervical est utilisé pour réaligner la colonne vertébrale. Le médecin peut aussi le prescrire pour traiter les douleurs lombaires. En gros, ce dispositif médical peut aider à traiter certaines pathologies et éviter certains risques plus graves. Voici d’autres cas où il est souvent nécessaire de le porter :
• Traitement de certaines infections ORL : angine, otite, abcès des dents, etc.
• Atténuation de l’arthrose cervicale
• Apaisement des douleurs post-opératoires, etc.

Bien choisir son collier cervical

Il existe différents types de collier cervical dont :
• Le collier cervical C1 ou collier cervical souple
• Le collier cervical C2 ou collier cervical semi-rigide
• Le collier cervical C3 ou collier cervical rigide
• Le collier cervical C4 ou minerve cervicale
Le modèle C1 est conçu avec de la mousse, il soutient légèrement la tête et la nuque grâce à sa grande souplesse. Le cou pourra bouger avec ce modèle mais de manière restreinte. Les muscles seront ainsi au repos et apaisés. On peut dire que ce collier cervical offre un certain confort au patient. Le médecin le recommande souvent dans les cas de torticolis ou bien d’entorses peu graves. Le modèle C2, lui, offre un soutien beaucoup plus prolongé de la nuque. Les mouvements sont réduits avec ce collier cervical puisque le dispositif est équipé d’une plaque semi-rigide capable de corriger la posture de la nuque en même temps. Il est souvent recommandé pour les entorses de forme légère, la névralgie ou le torticolis. Le modèle C3, quant à lui, maintient la nuque avec plus d’intensité grâce à sa rigidité. Il est possible de régler ce modèle en hauteur afin d’immobiliser la nuque. Ce modèle est généralement prescrit en cas d’entorse ou de névralgies. Le dernier modèle est utilisé pour une immobilisation complète des cervicales et de la colonne vertébrale. Il offre un soutien important et limite les douleurs. Le modèle C4 ou minerve cervicale est indiqué en général après certaines chirurgies ou traumatisme grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *